Jennifer Aniston n’est pas enceinte et le fait savoir

Dans une tribune publiée dans le Huffington Post mardi après midi, la comédienne américaine Jennifer Aniston a mis les points sur les i avec la presse tabloïd, obsédée depuis ses années par son éventuelle grossesse.

La star de la série Friends âgée de 47ans et mariée depuis 2015 à l’acteur Justin Theroux, a littéralement vidé son sac en niant tout d’abord être enceinte, et en demandant aux magazines people d’arrêter leur fixation sur sa maternité – la rumeur courait depuis quelques semaines a la suite de photos publiées où elle apparaissait soi-disant avec un « petit ventre ».

Intitulé « For the record » qu’on pourrait traduire par « Petite mise au point », la tribune est une critique ouverte contre le « body shaming » dont sont victimes « les mères, les filles, les soeurs, les épouses, les amies et collègues » (…) par rapport à certains de standards de beauté ».

On utilise la presse people pour perpétrer cette image des femmes, uniquement basée sur l’apparence physique, que les tabloids transforment en évènement de spéculation. Est-elle enceinte? Mange-t-elle trop? Est-ce qu’elle se laisse aller? Est ce que son mariage bat de l’aile parce que les appareils captent des imperfections physiques?

Surtout elle défend les choix qui lui appartiennent

Voilà ce que je retiens de tout cela: On peut être satisfaites avec ou sans partenaire, avec ou sans enfant. il nous appartient de décider ce qui est beau dans notre corps. Nous sommes capables de prendre nos propres décisions et pour les toutes les jeunes femmes de ce monde qui nous regardent comme des exemples. Nous sommes capables de prendre des décisions en toute conscience en dehors du tapage médiatique. On n’a pas besoin d’être mariée ou mère pour être satisfaite. Il nous appartient de déterminer notre propre bonheur

Les propos d’Aniston ont reçus presque 1 400 commentaires et quelques 54 000 likes, preuve que le public a apprécié sa prise de position. Le New York Times, Chicago Tribune, The Atlantic, et d’autres médias ont salué cette mise au point, ainsi que certaines célébrités de sa profession.

 

 

Les Américains et l’obession de la glace

A l’occasion du 4 juillet, le New Yorker a demandé à des auteurs un objet, une personne, ou une expérience qui capture l’esprit US.
Heidi Julavits, écrivaine américaine aborde dans ce petit essai la passion des américains pour la glace: American Exceptionalism on Ice

A LIRE CI

Trump donne du fil à retordre aux Journalistes

A force de compromis parfois grossiers avec la réalité des faits et des chiffres, Trump a eu cet effet positif de pousser les journalistes a vérifier tout ce qu’il disait. C’est Vox.com qui analyse « cette nouvelle ère du fact-checking dans le journalisme » américain.

Selon PolitiFact, 59% des des 179 faits avancés par Trump et vérifiés par le site serait faux (40%) ou carrément grotesques (19%) contre seulement 22% des 222 apportés par Hillary Clinton. C’est donc une caractéristique chez le candidat républicain de ne pas se soucier de la véracité de ses propos et arguments: « quand on en vient à la vérité, Trump appartient clairement à sa propre catégorie ».

Résultats? Les rédactions sont désormais obligées de faire un travail de vérification bien plus poussé qui leur permet, lorsqu’ils trouvent des discordances, d’être plus agressifs et critiques vis-à-vis de leurs sujets.
Interrogé sur ce problème, Lucas Grave, professeur de journalisme à l’université du Wisconsin Madison

L’ironie du discours politique à l’âge d’internet et des médias sociaux est qu’il n’a jamais été autant baséee sur les faits qu’aujourd’hui. Le niveau d’analyse des sites d’informations, des blogs et autres membres qui participent à cette activité en ligne est bien plus élevé que n’importe quelle période de notre histoire. Chaque morceau de réthorique politique est analysé avec la pus grande attention de manière à ce que les gens puissent en substance et dans les faits. On peut donc parler d’âge d’or du discours factuel.
Mais il est aussi plus facile pour les gens d’ignorer l’information qui ne va pas dans le sens de leur croyance et des rumeurs qui ne trouveront pas le bon public
participants