20.12.17

 

 

Bonne semaine à tous depuis Paris, où j’ai atterri lundi pour passer les vacances de Noël en famille. Repos oblige, il n’y aura que deux lettres cette semaine, celle-ci et l’autre samedi.

L’actualité de ces derniers jours a été chargée avec le « coup » de Fox News, les attaques répétées contre Mueller, l’accident de train spectaculaire à côté de Seattle, … et le vote de la réforme fiscale.

Si vous souhaitez inscrire vos amis, collègues et famille à la newsletter du Kiosque, c’est ici!

 

 

1. Les Quotidiens

L’accident spectaculaire de Seattle

L’accident spectaculaire d’un train de l’Amtrak, la compagnie ferroviaire américaine, lors de l’inauguration du nouvel itinéraire qui relie Seattle à Portland, lundi matin, a fait trois morts et une trentaine de blessés – le nombre de victimes pourrait augmenter ces prochaines heures.

Le train a traversé un pont à près de 130 km/h, au lieu des 50 autorisés et déraillé sur l’autoroute juste en dessous – blessant une dizaine d’automobilistes.

Il y avait 78 passagers et six membres d’équipage au moment de l’accident, 77 personnes sont actuellement hospitalisés. The Seattle Times

Les photos de l’accident sont impressionnantes.

 

 

Un Département tout sauf exemplaire

C’est une enquête de plus de deux ans de The Oregonian, le premier quotidien de l’Oregon, sur le laxisme des autorités face aux violences policières.

Les sanctions systématiques imposées par le Department of Public Safety Standard and Training de l’Oregon aux policiers coupables de bavures en ont fait l’un des modèles du pays, salué les chercheurs, journalistes et responsables politiques d’autres Etats. Mais l’enquête de The Oregonian révèle que les responsables n’ont pris aucune mesure pour se séparer des dizaines d’officiers virés. Ou pire.
Le Département en a laissé certains travailler malgré des antécédents de brutalité, d’imprudence, d’enquêtes bâclées ou d’excès de colère. 

Les autorités ont discrètement clos le dossier d’un officier renvoyé pour des violences volontaires sur deux suspects menottés et des excès de vitesse. Ils ont clos le dossier d’un autre policier viré pour avoir bâclé une enquête, refusé d’en faire le rapport, pour ne pas s’être présenté devant les tribunaux, abusé des congés maladies et qui avait une réputation d’homme violent et grossier.

 

* « Fired but fit for duty: Impunity for bad policing in Oregon » – The Oregonian

 

 

La Californie, le paradis des désintox’

L’épidémie d’opiacés – héroïne, fentanyl et anti-douleurs – qui ravage le pays depuis plusieurs années et provoqué le décès par overdoses de 62 000 Américains en 2016, a entraîné le développement d’une industrie des centres de soins et de désintoxication, comme le décrit cette longue enquête sur plusieurs mois des journalistes du Southern California News Corp, dans le sud de la Californie, « Rehab Riviera ».

Les résultats montrent comment et pourquoi le sud de la Californie attire autant de centres de désintoxication, avec plus d’un millier d’entre eux dans la région de Los Angeles.
Si certains centres fonctionnement correctement et réussissent à aider les toxicomanes, d’autres exploitent les régulations de l’Etat, et son manque de contrôle, pour tirer profit de cette industrie très lucrative, avec tous les dangers que cela représente pour ceux censés être aidés.

 

* « Rehab Riviera. An investigation into the Southern California Rehab Industry ». The Orange County Register
Part One: « Some rehabs use loopholes, Obamacare to exploit Addicts »

Part Two: Many Recover Centers fail to Deliver

Part three: Recovery Homes can make tough neighbors

 

 

 

2. « Merry Christmas Mr. Trump »

Le Sénat américain a adopté cette nuit la réforme fiscale de Donald Trump, l’un des grands projets de son programme présidentiel qui lui permet de terminer cette première année en fanfare, malgré l’échec de l’abrogation d’Obamacare cet été.

 

Les réductions d’impôts qui vont coûter 1 500 milliards de dollars sur les dix prochaines années, vont profiter « aux entreprises, aux riches, aux amis [de Trump] et à lui-même » – Ezra Klein

Il y a quelque chose qui cloche dans un système politique quand la démagogie permet à un président d’être élu et qu’il impose une politique favorable aux riches, où on l’on promet de « vider le marécage » (#DrainTheSwamp ») en offrant des exemptions fiscales aux fonds d’investissements, aux élites et à la famille.

 

A lire, l’excellent article de Ezra Klein dans Vox, « The Republican Tax Bill is an American Betrayal »

 

 

 

3. Le « coup » de Mueller

Malgré les attaques répétées des médias conservateurs censées saper « la crédibilité » du procureur Mueller et du FBI dans leur enquête sur d’éventuelles collusions entre l’équipe du candidat républicain et les Russes pendant les dernières élections présidentielles, Trump a affirmé dimanche qu’il n’avait aucune intention de le renvoyer.  The Los Angeles Times

Plusieurs facteurs expliquent cette déclaration:

  • Les médias conservateurs, qui pensent que l’enquête va trop loin, commencent à convaincre de plus en plus de parlementaires républicains qui demandent à ce que l’enquête du FBI soit bouclée le plus rapidement possible.

 

  • La révélation par le Département de Justice américain, ce mois-ci, de SMS anti-Trump échangés entre agents du FBI, au cours de l’été 2016, qui ont ensuite participé à l’enquête de Mueller, remettent en question sa crédibilité et sa partialité aux yeux des conservateurs et de l’opinion publique.

 

  • Ce week-end, la chaîne pro-Trump de Rupert Murdoch est allée jusqu’à parler de « coup » fomenté par l’agence de renseignement pour essayer de destituer le président provoquant les critiques de nombreux médias et journalistes.

 

  • Conclusion: Trump n’a pas besoin d’attaquer Mueller, ce sont sa majorité et les médias conservateurs qui s’en chargent.

La position de Brian Stelter et de la plupart des Démocrates sur cette stratégie de la droite:

Les Américains ont le droit de savoir ce qu’il s’est passé lors des dernières élections. Ils ont le droit de savoir si les Russes ont reçu de l’aide. Ils ont le droit de savoir si la campagne de Trump était au courant des agissements russes. Ils ont le droit de savoir si le président a des attaches avec un gouvernement étranger.  Ils ont le droit de savoir s’il a fait obstruction à la justice.
C’est ce sur quoi enquête Mueller. On a besoin de réponses.
Et tout le vacarme des pro-Trump nous empêche d’en avoir.

Selon le Washington Post, l’enquête pourrait durer encore un an et envenimer les tensions politiques déjà existantes autour de cette enquête

* « Fox News’s Coup Conspiracy Theory Explained – Vox

 

 

 

4. Les analyses du jour … sur Trump

 

La première de l’excellent Mike Allen, journaliste et co-fondateur de Axios

L’année dernière, un homme avisé nous a dit: « Vous savez qui ne changera jamais? Un milliardaire de soixante-dix ans avec son nom accroché en haut d’un gratte-ciel. »
C’est incroyable de réaliser que le président Trump – et l’impression que les gens ont de lui – n’a pas évolué au cours de l’année.

Les sondages sont toujours aussi mauvais, les Démocrates le détestent toujours autant, les Républicains sont toujours résignés à travailler avec lui; ses relations antagonistes avec les médias toujours aussi vives et divertissantes; et Twitter reste son moyen de communication préféré

Pourquoi c’est important:

L’année 2018 devrait être la même que 2017

 

 

La seconde de David Frum dans The Atlantic

Au printemps 2016, National Review a publié son numéro « Contre Trump » dans lequel vingt-et-un conservateurs influents ont expliqué, individuellement, leur opposition à Trump. Sur ces vingt-et-un, seulement six continuent aujourd’hui à critiquer ses actions et six sont devenus des défenseurs passionnés de la présidence de Trump, notamment Brent Bozell du Meida Research Center et Dana Loesch de la NRA.

* « Conservatism Can’t Survive Donald Trump intact » –The Atlantic

 

 

 

5. The Truth is Out There

Le New York Times a révélé ce week-end que le Département de la Défense américain aurait dépensé 22 millions de dollars, sur les 600 milliards alloués chaque année, à un « Advanced Aerospace Threat Identification Program », censé enquêter sur les objets volants non-identifiés

Le Département de la Défense n’a jamais reconnu l’existence du programme, [commencé en 2007] qui aurait été abandonné en 2012. Mais ses défenseurs affirme que si le Pentagone a supprimé son financement, le programme reste en place. Ces cinq dernières années, ses représentants ont continué à enquêté sur des épisodes rapportés par des membres du service, qui travaillaient sur d’autres dossiers du Département de la Défense.

Luis Elizondo, qui a dirigé cette unité, a affirmé lundi soir à la télévision américaine, qu’il « existait des preuves irréfutables que nous ne sommes pas seuls »

« Glowing Auras and Black Money: The Pentagon Mysterious UFO program » – The New York Times

 

 

6. MUST READS

Les enfants psychopathes

Les experts seraient aujourd’hui capables de détecter des enfants psychopathes dès l’âge de trois ou quatre ans, et surtout auraient mis au point des traitements cliniques capables d’améliorer certaines conditions

* « When Your Child is a Psychopath » – The Atlantic

 

 

 

« Deliverance »

MAGNIFIQUE reportage sur l’épopée entreprise pour ramener les corps de deux alpinistes indiens, abandonnés au sommet du Mont Everest en 2016, par John Branch l’auteur de l’excellent « Snow Fall »

* « Deliverance From 27,000 Feet » – The New York Times

 

 

7. On vit une époque formidable

 

  • Selon le Los Angeles Times, le gouvernement américain va payer une entreprise privée 298 millions de dollars pour qu’elle recrute cinq mille agents des services frontaliers.

 

  • Le président de la chaîne de sport américaine, ESPN, John Skipper, qui cachait depuis des années sa toxicomanie, a annoncé sa démission immédiate lundi, pour pouvoir prendre soin de sa santé. C’était l’un des hommes les plus influents des médias et du sport, qui dirigeait le réseau câblé, propriété de Disney, depuis 2012 et y travaillait depuis presque vingt ans. CNN

 

  • « The Last Jedi », dernier opus de la saga Star Wars, est la deuxième plus importante sortie du Box Office américain, apprécié par les critiques mais critiqué par de nombreux fans. The Washington Post

 

  • Le Daily Show de Trevor Noah a rendu hommage à tous ceux qui ont perdu leur carrière à Hollywood et dans la politique cette année avec un montage hilarant. A voir ici

 

  • Catt Sadler, présentatrice de l’émission « Daily Pop » a appris qu’elle gagnait beaucoup moins que son co-présentateur et a décidé de démissionner sur le champ après dix ans sur la chaîne. Daily Mail

 

  • Le cardinal Barnard Law, ancien archevêque de Boston qui a couvert les abus sexuels des prêtes de sa province pendant des années – le sujet de l’excellent film Spotlight – est mort à l’âge de 86 ans. Boston Globe

 

 

8. La Couverture du Jour

 

Superbe couverture du Time cette semaine sur le dernier film de Ava DuVernay, « A Wrinkle in Time », basé sur le livre de science fiction éponyme de Madeleine L’Engle publié en 1962 avec les acteurs Reese Witherspoon, Oprah Winfrey, Mindy Kaling et Storm Reid.

* « Hollywood once and future classic » – Time

 

 

05.12.17

 

Bon début de semaine à tous.

Si vous souhaitez inscrire vos amis, collègues et famille à vous inscrire à la newsletter du Kiosque, c’est ici!

Il reste dix jours pour vous inscrire à Obamacare!

 

 

1. Les Quotidiens

Les Parcs nationaux

Le président était dans l’Utah hier pour signer la plus importante réduction d’espaces naturels protégés par le gouvernement fédéral: En tout plus de 800 000 hectares de terres, 85%  du Bears Ears, établi par Obama l’année dernière et 45% du Grand Staircase-Escalante, établi par Clinton en 1996, vont être replacées sous l’autorité du gouvernement de l’Utah qui pourra rentabiliser les terres comme il l’entend.

C’est, pour Trump, le moyen de « redonner les terres aux Américains » et de « limiter les prérogatives fédérales ».
Une décision soutenue par la plupart des Républicains du pays et de nombreux locaux mais dénoncée par la plupart des associations de protection de l’environnement, qui ont déjà porté plainte pour annuler la décision. Desert News 

Pour ses adversaires, Trump a utilisé l’Antiquities Act pour réduire la taille d’espaces protégées, sans l’accord du Congrès, alors que la loi ne donne que la possibilité que de créer ou détendre ces espaces. Vox

 

 

C’était la page d’accueil de Patagonia, la marque de vêtements outdoor, qui lutte activement pour la protection de l’environnement, à l’annonce de la décision de Trump.

 

* « Patagonia: le business de la résistance » – Le Kiosque de NY

 

 

 

Le calvaire des fêtes

Les syndicats de la compagnie de transport UPS de Boston, dans le Massachusetts, refusent la demande de la direction de travailler 70 heures par semaine pendant la saison des fêtes. 
Ils travaillent actuellement 60 heures par semaine.

Ces dix heures supplémentaires représentent un danger public pour les employés qui craignent que le fatigue et la cadence ne provoquent des accidents.
La direction qui a déjà engagé 95 000 personnes supplémentaires pour la saison, ne souhaite pas recruter davantage et compte sur la main d’oeuvre actuelle pour faire le travail.
Elle doit annoncer d’ici la semaine si les 70 heures par semaine seront forcées ou volontaires.

UPS livre 750 millions de colis entre Thanksgiving et le nouvel an.  Metro

 

 

 

La Réforme fiscale, une catastrophe pour l’enseignement public

On est en passe perdre une génération entière de scientifiques. La proposition [de réforme fiscale] du parti républicain est potentiellement dramatique pour les études supérieures et aura des longs effets à long terme sur l’effort scientifique dans son ensemble au sein des universités américaines.

La législation prévoit de taxer les revenus touchés par étudiants-chercheurs au cours de leurs études supérieures, ce qui pourrait pousser de nombreux jeunes diplômés à les abandonner, faute de revenus suffisants. USA Today

 

 

2.  La faillite morale du parti Républicain

 

Vivement la semaine prochaine quand auront lieu les élections pour le second siège de sénateur en Alabama, qui opposent Roy Moore, le conservateur accusé d’agressions sexuelles sur mineurs et soutenu par le président au démocrate Doug Jones.

Depuis les révélations du Washington Post sur le passé problématique de Moore, les chefs du parti républicain, Paul Ryan, Mitch McConnell et le Comité national, avaient pris leur distance avec le candidat qu’ils n’avaient pas soutenu lors des primaires républicaines qui ont lieu au mois d’octobre.
Le National Review, d’autres revues conservatrices et les quotidiens d’Alabama l’avaient appelé à retirer sa candidature, en vain.

L’intéressé a toujours démenti les accusations malgré l’accumulation des preuves et du nombre de victimes.

Une personne le croit innocent depuis le début, c’est Donald Trump, qui a réitéré a plusieurs reprises ces derniers jours son soutien à Moore, et poussé le RNC à revenir sur sa décision et à de nouveau financer la campagne du candidat républicain.

Une victoire de plus pour la frange populiste et nationaliste des Républicains, mené par Steve Bannon, Breitbart et le président.

La ruine morale de ce pays, enclenchée depuis l’élection de Donald Trump, continue, malgré quelques sursauts de décence comme le tweet de Mitt Romney.

L’édito au vitriol du WaPo ce matin

* « Just Kidding: RNC Jumps Back Into Alabama Senate Race » – RedState

* « Woman Shares new evidence of relationship with Roy Moore when she was 17 » – The Washington Post

 

 

3. « To Bake or Not to Bake »

La Cour Suprême des Etats-Unis s’attaque à une affaire typique de la guerre culturelle qui divise le pays, cette fois-ci sur le thème de la liberté religieuse et la communauté LGBT.

Un pâtissier du Colorado a refusé de réaliser la pièce montée d’un couple d’homosexuels parce que ça allait contre sa croyance religieuse, à savoir le mariage traditionnel entre un homme et une femme.
Le couple a porté plainte contre discrimination, et a été soutenu par l’association des droits civiques du Colorado.

En gros une victoire du plaignant signifierait que le gouvernement a un contrôle sur ce que vous avez le droit de produire ou non, s’il décidait d’agir (…)

En 2014, la Cour Suprême avait donné raison à une entreprise, Hobby Lobby, qui refusait de couvrir les frais liés aux contraceptions d’urgence – Plan B ou stérilet – prévus par Obamacare car « leurs croyances religieuses leur interdisaient de subventionner des soins qui éliminent  la vie humaine après conception ».

Pour les conservateurs, il s’agit de respecter la liberté d’expression des individus et éviter que le gouvernement s’ingère dans la vie privée des individus.
Pour les libéraux, cette liberté religieuse est au contraire l’un des moyens les plus efficaces pour discriminer tous ceux qui ne partagent pas leur croyances ou style de vie.

* « To Bake or Not to Bake: The SCOTUS Takes on the Cake Case » – RedState

 

 

 

4. La grosse bourde d’ABC News

La chasse aux scoops contre Trump et son administration, toujours plus compétitive entre chaînes et quotidiens nationaux, peut provoquer de « sérieuses erreurs » aux conséquences dramatiques pour l’ensemble de la profession.

C’est le cas de ABC News, dont l’un des journalistes phares, Brian Ross, a annoncé vendredi dernier en direct, que Michael Flynn, ancien conseiller à la Sécurité Nationale du président, était prêt à avouer que ce dernier lui avait demandé personnellement de contacter les Russes pendant la campagne.

Une information qui s’est révélée inexacte et que la chaîne a rectifié quelqeues heures trop tard.

Le président de la chaîne a réagi lundi devant la rédaction de la chaîne:

Je ne sais pas combien de fois on a parlé de cela, combien de fois on a insisté sur la nécessité d’avoir les faits justes. C’est plus important d’avoir raison que d’être les premiers surtout en ce moment, avec des enjeux importants qu’aujourd’hui [face aux attaques répétées de Trump], on n’a pas le droit d’avoir tort.

Vendredi dernier, ABC News a donné de l’eau au moulin du président et de ses alliés qui ne cessent de discréditer les médias traditionnels
Le journaliste a été mis a pied pendant un mois, et sa carrière au sein de la chaîne est tout sauf assuré.

* « ABC News president excoriates staff over Brian Moss’ Michael Flynn Error » – CNN

 

 

 

5. Must Reads

« Leurs blessures »

Six lycéennes et amies de Las Vegas High School on assisté au concert de Jason Aldean lors du festival Route 91 au cours duquel un forcené à tiré 1 100 coups de feu en moins de dix minutes, blessé cinq cent personnes et tué 59 autres.
C’est le récit détaillé de cette soirée et des jours qui ont suivi le plus grand massacre que le pays ait connu, à travers le témoignage des adolescentes ainsi que ceux de la famille, médecins, infirmières et autre témoins.

* « The Wounds they Carry » – The Washington Post magazine

 

6. On vit une époque formidable

 

  • Bryan Singer, le réalisateur de quatre « X-Men », accusé dans le passé d’agressions sexuelles sur de jeunes hommes, a été viré de son dernier projet cinématographique, « Bohemian Rhapsody » après avoir disparu du tournage la semaine dernière. The Daily Wire
  • Pour la première fois depuis 1985, aucun meurtrier du comté de Harris sera exécuté par l’Etat du Texas, un changement important pour un comté connu comme étant « la capitale de la peine capitale » – Karla Faye Tucker, coupable d’un double homicide en 1984, y a été exécutée en 1998, c’était la première femme a recevoir la sanction suprême depuis la guerre de sécession au Texas. Houston Chronicle

 

  • Netflix a annoncé le tournage d’une sixième et dernière saison de « House of Cards » sans Kevin Spacey mais avec Robin Wright qui débutera en janvier prochain. Une bonne nouvelle pour les deux milles personnes de Baltimore qui vivent directement du Show – Deadline

 

  • Le Center for American Entrepreneurship affirme que 43% des 500 plus grandes entreprises américaines de Fortune ont été fondées par un immigré ou fils d’immigrés. Axios

 

  • New York magazine a été récompensé magazine de l’année par le site AgAge et son rédacteur en chef Adam Moss, rédac chef de l’année.
    Je ne saurai vous tout le bien que je pense de ce magazine, qui n’a « jamais été aussi vital qu’aujourd’hui ». AdAge

 

  • 120 battements par minute est le film préféré de l’année 2017 pour le critique ciné de Vanity Fair 

 

 

7. La phrase du Jour

 

Pour Trump, « You’re Fake News » est le nouveau « You’re fired » 

Jim Acosta, correspondant de CNN à la Maison Blanche, à la conférence de Poynter à D.C.

 

 

 

8. La Couverture du Jour

« A Teenager Life », c’est la couverture du dernier The California Sunday Magazine, le trimestriel toujours très esthétique de la côte Ouest