Le Kiosque du samedi 29 octobre

ELECTIONS PRESIDENTIELLES AMERICAINES

Les prévisions de FiveThirtyEight vendredi 28 octobre 2016
Les prévisions de FiveThirtyEight vendredi 28 octobre 2016

La surprise d’octobre a finalement eu lieu, hier midi, à l’encontre de la candidate démocrate, quand le président du FBI, James Comey, a annoncé la découverte de nouveaux emails qui pourraient relancer l’enquête sur la messagerie privée de Clinton et peut-être cette campagne moribonde à l’avantage de son adversaire, Donald Trump.

En enquêtant sur le conjoint de Huma Abedin, Anthony Weiner, qui fait l’objet d’une enquête du Federal Bureau of Investigation pour avoir échangé des « sextos » déplacés avec une jeune fille de quinze, plus tôt cette année, les enquêteurs ont mis la main sur l’ordinateur que partageait les époux avant leur séparation en septembre juillet dernier.

Ils ont trouvé dans cet ordinateur des emails qui pourraient être en rapport à l’enquête close par le FBI en juin dernier qui avait pourtant disculpé Hillary Clinton.
Cette dernière a demandé James Comey de rendre public toutes les informations qu’il avait en sa possession pour clore cette ultime polémique.

A onze jours des élections. Difficile à croire, comme le commente ce matin de le New York Times

L’incapacité de Mr Comey à apporter des éléments probants sur un nouveau et potentiellement important développement, à moins de deux semaines des élections, est déconcertante. Comme Mr Comey l’a déclaré en juillet, « Les Américains méritent ces détails s’ils participent à l’intérêt public ». Ils méritent encore plus ces détails aujourd’hui.

Mais comme le note Newsweek,

Si Comey n’avait pas averti le Congrès et on avait su après les élections qu’il était en possession de nouveaux documents, la crédibilité du directeur et de l’agence auraient été remis en question.

Les médias libéraux étaient en colère hier et ce matin pour le manque de précision qui a accompagné cette Breaking News, alors que des membres du Justice Department auraient tenté de convaincre Comey de ne pas « commenter sur une enquête en cours » et de ne pas prendre « des mesures qui pourraient influencer les élections » rapporte le Washington Post ce matin.

Premier cas de fraude

Une femme a été arrêtée hier dans la ville de Des Moines, dans l’Iowa pour avoir voté deux fois, dans deux bureaux de vote différents de peur « que son bulletin de vote pour Donald Trump soit changé pour un bulletin pour celui d’Hillary Clinton: « Je n’avais pas l’intention de le faire deux fois, c’était l’adrénaline du moment » a-t-elle déclaré avant d’ajouter « les élections sont truquées »

 

Les dangers du citizen journalism

Tout le monde a voulu ces derniers mois s’inviter dans la campagne présidentielle, Donald Trump avec beaucoup de succès, les hackers russes, le Kremlin, Wikileaks, et pas plus tard qu’hier le FBI.
Dans New York magazine, la journaliste Jesse Singal s’intéresse au rôle que le « Citizen Journalism » a joué ces derniers mois et « les rumeurs et fausses interprétations » qu’il a pu prendre, notamment avec la diffusion des emails privés du directeur de campagne de Clinton, John Podesta.
Elle compare les « histoires écrites par des gens qui ont connaissance de ce qu’ils couvrent, qui peuvent expliquer la signification d’un certain email dans un contexte », « d’anciens bureaucrates, professeurs de science politique, et quiconque qui a la connaissance pertinente et quelque chose d’intéressant à dire » – 5% de l’ensemble du contenu généré par ces fuites avec « le reste » qui consiste en « des incompréhensions, insinuations et fausses déclarations » qui « endommagent » selon elle « la capacité de la démocratie à fonctionner  »

Comment les états ont détruit Obamacare

Le gouvernement a annoncé cette semaine une hausse de 22% des prix des assurances maladies proposées par Obamacare dans l’ensemble du pays à la grande joie de Donald Trump qui a promis de l’abroger s’il devenait le président.
Une étude plus approfondie montre que les états ont leur part de responsabilité dans le succès de ce programme.
Dans le Massachusetts et l’Ohio par exemple, les prix des premiums sont restés bas (230 dollars / 200 Euros par mois pour un plan acheté par un jeune de 27 ans) grâce à une compétitivité entre les compagnies d’assurance. En Alabama où il n’existe qu’une seule compagnie d’assurance, les mêmes services seront facturés 384 dollars / 350 Euros par mois.
Il existe « des preuves selon lesquelles certains états ont saboté leur propre marché d’assurances en refusant de s’aligner avec les ambitions d’Obamacare. »
« Mais le point n’est pas que Obamacare aurait parfaitement marché si les états avaient coopéré, ou que tous les marchés [d’assurances] auraient bien fonctionné. C’est que a réforme de la santé aurait été dans une bien meilleure position si les états avaient participé à la mise en place du programme.
Malheureusement, beaucoup ne l’ont pas fait et ne comptent pas le faire. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *