Les unes – 29 janvier 2017

  • La décision d’un juge de Brooklyn d’interdire la détention et la déportation de deux immigrés irakiens rentrés légalement sur le territoire américain a rassuré une partie de la population effrayée par la première semaine du nouveau président qui a démarré en fanfare avec quinze décrets présidentiels.
    Celui signé vendredi à la va-vite, la « MuslimBan » a volontairement pris de court les immigrés de sept pays musulmans, installés aux Etats-Unis pour leur travail, leurs études, leur carrière professionnelle: Des étudiants, des employés, des sportifs de haut niveau, des scientifiques et même un réalisateur iranien, Asghar Farhadi, qui n’aura pas la chance de participer à la cérémonie des Oscars qui ont été débarqués des avions qui les ramenaient sur le sol américain.
  • Comme le note le Los Angeles Times, « le président Trump a rempli sa première semaine de décrets qui ont fait la une des journaux conformément à ses promesses de campagne. Mais tous les décrets ne sont pas appliqués de la même façon. Certains agissent comme une loi immédiatement. D’autres demandent le financement du Congrès pour être mis en place et d’autres s’apparentent à une performance théâtral typique des débuts de présidence » 
  • Conséquences de la crise diplomatique entre le Mexique et les Etats-Unis: De nombreux Mexicains habitant la province de Sorona, située à la frontière de l’Arizona, et qu’ils traversent fréquemment pour faire leurs courses, ont décidé de boycotté les produits américains et d’acheter désormais chez eux. Un manque à gagner important pour les villes et commerces frontaliers estimé à un milliard de dollars selon le Arizona Daily Star.
  • L’Etat de Pennsylvanie a enregistré neuf cent morts par overdose en 2016, trois fois plus que le nombre d’homicides sur la même année, et 30% de plus qu’en 2015 avec un record de neufs décès en 36 heures début décembre. Une épidémie renforcée par l’utilisation de Fentanyl, une drogue synthétique extrêmement puissante, qui est mélangée avec l’héroine, pour plus d’effets et plus de victimes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *