A la une des quotidiens US, ce dimanche 26 février

  • Le Arizona Daily News s’intéresse aux réactions des forces de l’ordre qui travaillent le long de la frontière mexicaine devant la politique très sévère de la nouvelle administration sur l’immigration: Assez optimistes par rapport à la volonté du président de renforcer le contrôle aux frontières et de faire appliquer les lois en vigueur mais plus réservées sur la directive du Department of Homeland Security qui permet aux officiers locaux d’être également des agents d’immigration – l’immigration relevant principalement du pouvoir fédéral et non des Etats.
    La décision d’emprisonner les immigrés en situation irrégulière et non plus de les « arrêter et [de les] relâcher » (« catch and release ») va remplir au maximum les prisons des Etats frontaliers et leur coûter des millions de dollars.
    A lire: « New Trump border orders raise questions for Arizona Sheriffs »
  • L’opération menée par les forces spéciales américaines au Yemen, le 28 janvier dernier, qui s’est soldé par la mort d’un soldat américain pourrait devenir le « Benghazi » de Donald Trump, une semaine seulement après être entré en fonction.
    « Tout ce qui pouvait mal se passer s’est mal passé » expliquait deux jours plus tard le New York Times pour résumer l’opération: le soldat William Owen et 29 civils yéménites ont perdu la vie, trois autres soldats ont été blessés. Un porte parole du président Trump affirme que « quiconque pose remet en question le raid dessert la mémoire du soldat Owens ».

    Une personne critique ces propos, c‘est le père du défunt qui veut en savoir sur les conditions de la mort de son fils et la légitimité d’une telle opération qualifiée de « succès » par le président . Trump était présent à l’arrivée sur la base militaire de Dover mais William Owens n’a pas souhaité rencontrer le président venu accompagné de sa fille. Le raid lancé pour récupérer du matériel électronique susceptible de contenir des informations s’est transformé en une fusillade d’une heure.
    « Slain Seal’s Dad wants answers » paru dans Miami Herald
  • Un enfant est blessé par balles toutes les 17 secondes en Floride – Du jamais dans cet Etat.
    « In harm’s way », un reportage en trois parties du Tampa Bay Times
  • Le Atlanta Journal-Constitution s’intéresse aux 47 accidents impliquant des enfants blessés par des armes à feu ces deux dernières années – et dont plus de la moitié sont morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *