Le kiosque du lundi 28 novembre 2016

Ce diaporama nécessite JavaScript.

TRUMPLANDIA

« En plus d’avoir largement gagné le collège Electoral, j’ai gagné le vote populaire si l’on déduit les millions qui ont voté illégalement ».
Donald Trump était très en colère hier contre recomptage des votes qui doit commencer cette semaine dans l’état du Wisconsin, « du temps et de l’argent perdu » a-t-il affirmé samedi.
Quand « aux millions de gens qui ont voté illégalement », on ne comprends pas trop à qui le futur président fait référence, mais cela ne ferait que confirmer les doutes de Jill Stein et des Démocrates sur d’éventuelles fraudes électorales.

Non seulement Trump s’enmèle les pinceaux dans ses arguments, mais en tant que futur président, il devrait éviter d’affirmer ce genre de propos irresponsables.
Il a ensuite expliqué qu’il « [aurait été] bien plus facile pour lui de gagner le soi-disant vote populaire que le collège électoral » car il aurait « fait campagne dans seulement trois ou quatre états plutôt que les 15 qu’il a visité. [Il] aurait gagné bien plus facilement. »

 

Kellyanne Conway vs Mitt Romney

Kellyanne Conway, l’ancienne directrice de campagne du futur président était l’invitée de différentes émissions politiques dimanche, où elle a publiquement pris parti contre la nomination de Mitt Romney aux Affaires Etrangères, le poste très convoité de Secrétaire d’Etat, en rappelant que l’ancien candidat républicain avait été l’un des plus vifs critiques de Trump durant sa campagne, en le qualifiant de « fraude », « hypocrite » et « malhonnête ».
Donald Trump serait furieux des propos Conway, qui aurait semble-t-il voulu suivre son propre agenda et celui de certains proches du futur président qui refusent de voir Mitt Romney dans la future administration.
Sur sa position, elle a affirmé qu’elle « pouvait avoir le job qu’elle voulait (…) Trump me veut à ses côtés ».

Professor Watchlist

Un site internet a été fondé la semaine dernière qui recense les noms des professeurs qui défendent des positions radicales dans leurs classes. Intitulé Professeur Watchlist, la plate-forme vise à dénoncer les enseignants « qui ont par le passé critiqué des étudiants pour leurs points de vue, les ont forcés à adopter une certaine perspective et/ou abuser des étudiants qui défendaient leurs croyances ». Chacun des deux cents professeurs listés à une page avec sa photo et ses prises de positions « de gauche », formulées dans leurs cours, sur leur compte Twitter, ou au sein du Campus.
L’organisation à l’origine de ce site internet, Turning Point USA vise à « enrichir les étudiants à travers les vraies valeurs de l’économie de marché ».
N’importe qui peut dénoncer un professeur, soit à cause d’une rumeur, d’un article ou de sa propre expérience, et expliquer pourquoi il mérite de figurer dans la liste.
Une démarche qui vise à faire taire les opinions au sein des universités mais que l’un de ses défenseurs qualifie de « bel exemple de liberté d’expression ».

 

Cards Against Humanity

Cards Against Humanity, un jeu de carte populaire aux Etats-Unis, a récolté près de 100 000 dollars vendredi dernier, Black Friday, pour financer le creusement d’un trou, appelé le « Holiday Hole ».
L’initiative n’a aucun autre but que celui de creuser un trou dans la terre et la vidéo est disponible sur le site