Le Kiosque du 29.06.17: Morning Joe vs Trump; Les libraires-secouristes; Iphone a 10 ans; #OscarsStillSoWhite; Roy Cohn

 

 

1. Trumplandia: Oeil pour oeil, dent pour dent

 

 

    • Hier, Donald Trump a attaqué le Washington Post, propriété du géant Amazon, après s’en être pris la veille à l’ensemble des « fake médias », y compris le New York Times, CNN et les grandes chaînes d’infos nationales (NBC, ABC, CBS) dans ce qui constitue une fois de plus « le plus grand dénigrement des médias depuis Nixon ».

 

  • L’attaque contre Jeff Bezos, le fondateur et PDG d’Amazon, aurait été provoquée par un article paru en une du Washington Post hier, qui affirme que les sénateurs républicains ne prendraient pas le président au sérieux, après la décision de Mitch McConnell, chef de la majorité du Sénat de retarder le vote sur la réforme de la réforme de l’assurance santé.

    « Plutôt que d’essayer de convaincre les Américains sur le vote de la réforme d’Obamacare, Trump passe son temps à vendre son mépris envers les médias » – CNNMoney

 

  • La vidéo filmée en caméra cachée par James O’Keefe, un activiste pro-Trump, dans laquelle un producteur de CNN affirme que sans preuve tangible l’affaire Trump-Russie pourrait bien être « du n’importe quoi » qui rapporte de l’audience à la chaîne, qualifiée de « disgrâce pour tous les médias et le journalisme », a été mise en ligne sur le compte Instagram du président mercredi et abondamment reprise par Fox News depuis.
    Comme l’explique Hadas Gold dans Politico, Donald Trump et ses alliés pensent désormais qu’il a gagné du terrain dans sa guerre contre les médias

 


2. Trumplandia: Des tweets qui touchent le fond

 

  • Pas si vite!
    Les tweets incendiaires de ce matin contre deux présentateurs, aujourd’hui fiancés, de l’émission politique « Morning Joe » sur MSNBC, autrefois confidents et aujourd’hui très critiques à l’encontre du président, ont dépassé les limites de la décence et ont été condamnés par la plupart de la classe politique et des médias (même de droite) mais salué par le présentateur star de Fox News, Sean Hannity ainsi que Breitbart et autres trolls sur internet.

    J’ai entendu que l’émission Morning Joe (que je ne regarde plus) me critique. Comment expliquer alors que la folle Mika [Brzezinski] avec son petit QI et Joe [Scarborough] le « psycho » soient venus à Mar-a-Lago trois soirs de suite lors du nouvel an pour me voir. Ce que j’ai refusé parce que son lifting saignait encore.

     

  • Melania Trump, la femme du président, qui s’est engagée contre le harcèlement en ligne (« cyber-bullying ») a justifié les propos de son mari, qui, « lorsqu’il est attaqué réplique dix fois plus fort » et Sarah Sanders, la porte parole adjoint de la Maison Blanche a également expliqué que son boss répondait avec la même agressivité contre ceux qui l’insultent.
  • Même le Daily Mail a qualifié ces propos de « coup très bas ».

 


3. Image du Jour

 

  • Le dessin du jour signé John Mavroudis paru sur le site du New Yorkerclin d’oeil au faux numéro du magazine Time avec Trump en couverture, accrochée selon le Washington Post, dans différents clubs de golf du milliardaire.

 

 

 

 

 


4. #OscarsStillSoWhite

 

Extrait de la couverture du LA Times ce matin

 

  • Comme l’Académie des Oscars s’était engagée à le faire l’année dernière après la polémique lancée en 2015 sur Twitter contre des #OscarsSoWhite, diversifier ses membres, majoritairement masculins, blancs et âgés, elle a accueilli cette année un record de 774 professionnels de l’industrie, contre 683 en 2016.

    La nouvelle promotion compte 298 femmes, ce qui augmente leur représentation de 27 à 28%.
    232 sont des gens de couleur, ce qui augmente la présence des minorités de 11 à 13%.
    En juillet dernier, le Times a estimé que l’Académie devait ajouter 85 personnes de couleurs et 395 femmes dans ses rangs chaque année pour atteindre ses objectifs.

     

  • L’Académie qui compte 6 687 membres semble tenir ses promesses énoncées dans son programme « A2020 », censé profondément diversifier l’Académie d’ici à 2020, mais elle est encore aujourd’hui très « blanche » (à 87%) et masculine (à 72%)Los Angeles Times

 

 


5.  Quand les bibliothécaires jouent les secouristes

 

  • « Ce n’est pas une secouriste. C’est juste une jeune bibliothécaire qui a sauvé six personnes depuis avril. C’est beaucoup pour une libraire. » explique le secouriste qui vient d’être appelé sur la scène d’une énième overdose dans le McPherson Square Park, situé dans l’un des quartiers difficiles de Philadelphie.
  • C’est là ou travaille Chera Kowalski, une bibliothécaire, témoin dans sa vie quotidienne de l’une des pires crises de santé publique de l’histoire des Etats-Unis: les overdoses liés à la consommation d’opioïdes et d’héroïne qui est devenu la principale cause de mort accidentelle dans le pays: Depuis avril, elle a sauvé la vie de six toxicomanes en leur administrant Narcan, un médicament miracle qui renverse les effets de l’overdose.
  • « Dans au moins trois grandes villes, Philadelphia, Denver et San Francisco – les employés de bibliothèque savent désormais, ou doivent apprendre, comment utiliser la drogue Naxolone (dit Narcan)  anti-overdoses » explique Julie Todaro, présidente de l’Association Américaine des Libraires: « On doit savoir quels sont les premières étapes à suivre pour aider à résoudre ce problème
  • « The Opiod epidemic is so bad that librarians are learning how to treat overdoses » – CNN

 

 


6. Le iphone a dix ans

 

Apple

 

  • En 2007, Steve Jobs présentait le smartphone qui allait révolutionner l’industrie du téléphone et des communications et à l’époque les journalistes avaient bien du mal à décrire cet objet ultra moderne, avec un seul bouton et ce nouvel écran digital:

    « C’est un iphone, un téléphone portable et serveur internet portatif réunit dans un tout petit paquet »

    Quartz a réuni les meilleures descriptions de l’époque

 

  • The Economist:

    Aucun produit n’a autant changé la vie des gens dans l’histoire récente. Sans le iphone, commander un taxi, partager des photos, envoyer des messages en direct et autres essentiels de la vie moderne seraient moins répandus. Si elle n’avait pas vendu plus de 1,2 milliards d’appareils et engrangé des revenus de plus d’un billion de dollars, Apple ne serait pas la plus importante entreprise au monde. Des milliers de développeurs de logiciels seraient plus pauvres, puisque les applications leur rapporte près de 20 milliards de dollars chaque année.

 


7. A lire

 

  • « Comment-est ce que la symbiose impitoyable entre Trump et Roy Cohn a changé l’Amérique »: Une enquête de Vanity Fair sur la relation entre l’un des avocats et défenseurs du maccarthisme et le jeune entrepreneur née à New York au début des années 80.

    Le pouvoir de Cohn provenait largement de sa capacité à effrayer d’éventuels adversaires avec des menaces bidons et des faux procès. Et le prix de ses services? Une loyauté à toute épreuve. Trump – qui est resté loyal envers Cohn pendant des années – aura été l’un des derniers bénéficiaires et les plus durables du pouvoir de Cohn. (…)L’essence de l’influence de Cohn sur Trump était la triade suivante:
    1. Ne jamais payer, ne jamais se rendre.
    2. Contre attaquer et porte plainte.
    3. Quoi qu’il se passe, même dans la pire des situations, crier victoire et ne jamais s’avouer vaincu.

     

  • « How Donald Trump and Roy Cohn’s Ruthless symbiosis changed America » – Vanity Fair

 

 

 


8 . A écouter

 

  • Maggie Haberman, journaliste star du New York Times a débuté au New York Post puis Politico qui suit depuis des années Donald Trump, qu’elle connait très bien – C’est l’une des plus connectées de Washington et ses articles apparaissent très en Page One de la « Grey Lady ».
    C’est le quotidien d’une journaliste qui couvre une présidence extraordinaire entre la capitale et New York. Passionnant.
  • « I Have to Ask: The Maggie Haberman » – Slate

 


9. La couverture du jour

 

  • La septième et avant dernière saison 7 de Game of Thrones débarque sur HBO le 16 juillet prochain.

 

 

Le kiosque du mercredi 25 janvier 2017

Bonjour, c’est le kiosque du 25 janvier. La formule est plus courte et condensée et sera désormais disponible chaque matin en France, sur FacebookTwitter et notre site internet. Pour ceux qui souhaitent approfondir, il y les liens directs vers les sources américaines.

  • Kellyanne Conway, ancienne porte parole de campagne de
    Kellyanne Conway sur un plateau télé.

    Trump, désormais conseillère du président, présente sur tous les plateaux télés depuis six mois, est tellement populaire qu’elle aurait reçu des menaces de mort, et selon elle à cause de la mauvaise image que lui donne les médias. Elle a reçu la protection des services secrets / Axios 

  • What Trump reads and Watch: « president Trump passe un
    Sans doute l’une des couvertures préférés de Trump en 1990

    bon bout de temps et d’énergie à ridiculiser les médias. Il passe encore plus de temps à être obsédé par eux.
    Il lit peu, même les briefings doivent être résumés et présentés points par points le plus simplement possible mais il consomme beaucoup de médias traditionnels. Le New York Times, le tabloïd new yorkais, New York Post et sa fameuse rubrique people Page Six et de temps en temps le Wall Street Journal.

    A la télé il regarde l’émission politique de la chaîne libérale MSNBCMorning Joe à six heures du matin puis Fox & Friends sur Fox News, à sept heures du matin et CNN entre temps.
    Il déteste l’ordinateur et communique en écrivant avec un marqueur sur des feuilles blanches qui sont transformés en dossiers pdf envoyés aux intéressés.
    Trump adore les médias et ne peut s’en passer.  / Axios 

  • Barbara et George H. Bush respectivement 91 et 91 ans

    Le couple Bush Senior, soixante douze ans de mariage, a été hospitalisé la semaine dernière et n’a pas pu assister à la cérémonie d’investiture de Trump. Barbara est restée au chevet de son mari après une rémission plus rapide et lui aurait demandé de guérir le plus vite possible pour pouvoir assister au Super Bowl à Houston au Texas le 5 février prochain.
    La photo est touchante

  • Des sièges « skype » dans la « briefing room » de la Maison Blanche. Le porte parole de la Maison Blanche, Sean Spicer a annoncé lundi que la conférence de presse serait désormais ouverte à des journalistes via Skype pour inclure les rédactions en dehors de Washington qui n’ont pas les effectifs ou les moyens d’envoyer un correspondant permanent dans la Capitale.
    Twitter / Fox News

     

  • EPA en sursis
    On a appris hier le blackout médiatique, notamment sur les réseaux sociaux, dont est l’objet l’Agence de Protection de l’Environnement, qui n’est plus autorisée à communiquer avec la presse. Touts les contrats et subventions passées avec des agences extérieures sont momentanément gelés.
    En représailles, le park national de Badlands a utilisé son compte Twitter mardi pour poster différentes informations concernant le changement climatique et qui contredisent les croyances du président Trump et de sa nouvelle administration sur l’environnement.
    Les tweets ont été depuis supprimés.  

    Twitter / @BadlandsNPS
  • Devant le refus de Donald Trump de publier ses déclarations d’impôts, sous prétexte que cela n’intéresse personne, et le blackout médiatique imposé sur certains agences fédérales, de nombreux médias mettent à disposition de leurs lecteurs des serveurs sécurisés pour communiquer en toute sécurité des informations sensibles. 
  • Tandis que le Guardian hier appelait les journalistes américains à plus de solidarité et de collaboration pour résister aux attaques de Trump et enquêter sur ses conflits d’intérêts, un journaliste du New York Times appelle ses confrères à boycotter les conférences de presse de la Maison Blanche après les propos mensongers de son porte parole samedi dernier sur le nombre de participants à la cérémonie d’investiture de Donald Trump.
  • Des nombreux appels ont été lancés sur Facebook hier pour pousser les citoyens à appeler directement leurs représentants et sénateurs pour les convaincre de s’opposer aux Républicains. Des documents sont également partagés sur Google qui proposent les démarches précises à entreprendre. 
  • Un application appelée Countable est lancée aujourd’hui et permet aux internautes de recevoir les dernières nouvelles concernant les représentants du pays, les lois sur lesquelles ils travaillent et devront voter et qui leur permettent de communiquer directement avec eux, via courrier électronique.
    L’application rejoint d’autres outils numériques censés connecter les électeurs avec les leurs élus, comme Madison Project, qui permet de commenter sur les propositions de lois en cours. Wired

  • Les républicains ont clôt l’enquête sur la crise sanitaire de Flint dans le Michigan où cent mille personnes ont été empoisonnées à cause de l’eau contaminée ces deux dernières années. La responsabilité du gouverneur républicain Nick Snyder dans les problèmes de gestion de la crise n’a pas été établie.
  • Paris Jackson, la fille de Michael Jackson, en couverture de
    Rolling Stone – février 2017

    Rolling Stone, croit en la responsabilité du docteur Murray, le médecin soignant du chanteur dans la mort de son père, mais affirme qu’il aurait été victime d’un complot. Elle refuse depuis de répondre aux questions des journalistes.
    Après des années de dépression à la suite d’un viol, elle est aujourd’hui en meilleure santé, travaille comme mannequin et veut devenir actrice.