05.11.17

 

1. LES PRIERES N’Y FERONT RIEN

 

 

  • Devin Patrick Kelley, ancien soldat exclu de l’armée américaine après une condamnation pour violences domestiques, féru d’armes à feu, a tué, dans une église baptiste de Sutherland Springs, une communauté de quatre cent habitants de la banlieue de San Antonio au Texas, 26 personnes, âgées de 5 à 72 ans, et blessé une vingtaine d’autres avec une arme automatique avant d’être abattu par des voisins armés. New York Post.
    C’est la pire tuerie que le Texas ait connu, un mois seulement après celle de Las Vegas, la « pire des pires » qui avait 59 morts. Deux des pires tueries de l’histoire moderne américaine ont eu lieu ces 35 derniers jours. CNN

 

 

  • Comme d’habitude, on a eu le droit aux pensées et « prières » des politiciens américains, qui n’oseront jamais dénoncé le problème du contrôle des armes à feu – et dans le cas de Mr. Kelley, être capable de se procurer une arme avec un casier judiciaire pareil – sous la pression de la puissante National Rifle Association, elle-même financée par les fabricants d’armes. Le gouverneur du Texas, Greg Abbott implorait ce soir « l’aide, la direction et la guérison de dieu pour tous ceux qui souffrent »The New York Times
    Le meurtrier avait posté la semaine dernière sur Twitter une photo de son arme semi-automatique avec la mention « Bad bitch ».
  • Aucune idée encore des intentions du meurtrier qui a décimé 4% de la population de cette petite communauté très soudée.

 

2. La Réforme fiscale

 

 

  • The Tax Cuts and Jobs Act, c’est le nom de la réforme fiscale proposée par les parlementaires républicains jeudi avec pour slogan: « Plus d’emplois, des impôts plus justes et des salaires plus élevés. »
    Sans officiellement la soutenir, Trump y est favorable. Pour ceux que cela intéresse, Politico explique les grandes lignes de cette loi qui doit absolument passer pour la majorité après la débâcle de la réforme de la santé

 

 

 

3. GILLESPIE V. NORTHAM

 

  • Mardi aura lieu en Virginie l’élection très serrée du prochain gouverneur de l’Etat qui oppose le démocrate Ralph Northam au républicain Ed Gillespie. Les enjeux sont importants car l’Etat est voisin de D.C., la capitale du pays, car la Virginie a joué un rôle clé dans l’élection de Donald Trump aux dernières élections présidentielles, et que le favori, Northam, s’est fait rattrapé dans les sondages ces dernières semaines.

 

  • Quant au candidat républicain, Ed Gillespie, il représente l’évolution du parti républicain depuis l’élection de Trump: Ancien conseiller de George W. Bush, il représentait l’establishment républicain avant d’embrasser la rhétorique anti-immigration et America First de Donald Trump.

 

 

3. CLINTON ENCORE ET TOUJOURS

 

  • L’anniversaire du drame des élections présidentielles 2016 approche, et Hillary Clinton, l’impossible perdante continue de faire les gros titres et d’occuper la vie politique pour toutes les mauvaises raisons: D’abord sa « tournée des regrets et du ressentiments » puis le bouquin « What Happened » début septembre, le dossier Steele, financé en partie par le Comité National Démocrate (DNC) durant la campagne présidentielle pour récolter des informations incriminantes sur Donald Trump et dernière pierre à l’édifice: le livre de Donna Bazile, « Hacks », présidente par interim du DNC, qui accuse Clinton d’avoir pris en otage le parti pour s’approprier la nomination aux dépens de Bernie Sanders et Elizabeth Warren.

 

  • A part déstabiliser le camp démocrate et donner des arguments à Donald Trump pour que le Département de Justice enquête sur la « corruption » des primaires démocrates, on ne voit pas trop l’intérêt de ce témoignage. Si les Démocrates veulent remporter la Chambre des Représentants ou le Sénat l’année, c’est « en regardant vers l’avant et non pas vers l’arrière ».

 

 

 

4. HB 1523

  • Le Mississippi, l’un des Etats les plus pauvres du pays, est aussi devenu l’un des plus intolérants depuis la mise en place début octobre de la « House Bill 1523 » – une loi votée par le Parlement (« House ») – qui au nom de la liberté de religion autorise les commerçants à discriminer leurs clients sur des critères sexuels, interdisant à ces derniers tous recours juridiques.
    La législation protège trois croyances spécifiques complètement réactionnaires: Le mariage ne peut être qu’hétérosexuel, les genres ne peuvent être modifiés ou le sexe avant le mariage est immoral.

    C’est plus qu’une autorisation de discriminer, c’est une invitation spécifique à faire cela

  • Contrairement à l’Indiana, où une loi similaire avait provoqué un émoi national et obligé Mike Pence, alors gouverneur de l’Etat à la retirer, ou la « bathroom bill » de Caroline du Nord qui a été annulée après le boycott très coûteux des championnats sportifs universitaires et nationaux, la HB1523 du Mississippi, même relayée les grands médias du pays, n’a pas suscité davantage de débats et est retombeé dans l’oubli.
    La raison:

    Le Mississippi est le parfait exemple de la façon dont les forces anti-LGBT de la Droite Religieuse contrôlent un Etat et essayent de débarrasser la communauté Queer de la vie publique – alors que toute l’attention est sur D.C.

    * « The Muted Fight Against HB 1523, the Most Anti-LGBT Law in America »Daily Beast

 

 

 

6. Oooops

  • Twitter voulait que RT – le réseau d’information officiel russe – dépense beaucoup d’argent durant les élections présidentielles américaines et lui a offert 15% de son inventaire publicitaire sur la campagne en échange de 3 millions de dollars. RT a décliné l’offre – Buzzfeed News

 

  • Décidément une sale semaine pour les médias de la Big Apple: Teen Vogue​, le mensuel féminin engagé destinées aux adolescentes américaines va cesser de paraître et continuera exclusivement en ligne.  – WWD

 

  • Rien ne va plus au Wall Street Journal: l’institution new yorkaise rachetée par Murdoch en 2007, « qui a toujours eu sa place dans l’éco-système conservateur » a demandé la semaine dernière à la démission du procureur indépendant Robert Mueller et encouragé le président à pardonner tous ceux qui seraient inculpés dans son enquête, y compris lui, le président – un choix éditorial surprenant, même si le comité agit indépendamment de la rédaction, qui a choqué beaucoup de journalistes. On parle de guerre civile à l’intérieur du quotidien qui rejoint de plus en plus les positions de Fox News et du New York Post en soutenant Trump contre la justice. The Hive/Vanity Fair

 

  • Selon Pew Research, un quart des adultes utiliserait plusieurs médias sociaux LinkedIn, Instagram, Snapchat et WhatsApp) pour s’informer – ils n’étaient que 15% en 2013 – alors 45% utilisent uniquement Facebook à cet effet.

 

  • Robert Mercer, le richissime investisseur qui finance Breitbart, Milo Yiannopoulos, devenu l’un des plus puissants donateurs de la droite américaine, a annoncé qu’il quittait son poste de co-directeur de Renaissance, un fond d’investissement de 45 milliards de dollars à partir de janvier prochain et décidé de se distancer de Steve Bannon dans une déclaration officielle. Axios
    La famille Mercer a été l’objet de nombreuses enquêtes dans les médias depuis la victoire de Trump, notamment ce portrait du New Yorker