Time: Les 100 personnalités les plus influentes en 2017

 

 

C’est le rendez vous annuel incontournable de Time: le Classement cent personnalités les plus influents au monde, surtout américaines, classées en différentes catégories: Les pionniers, les artistes, les leaders, les titans, les icônes.

 

  • Les pionniers

      • Riz Ahmed (by Lin Manuel-Miranda)
        Il était partout cette année dans le dernier Star Wars (« Rogue One »), dans la mini-série « The Night Of » et un petit rôle de surfeur-hippie dans « Girls » sur HBO et dans le dernier « Bourne »

     

      • Samantha Bee (by Jane Curtin)
        On en parle souvent dans le Kiosque, on l’adore. Elle est l’une critiques les plus acerbes du président Trump avec Jon Oliver dans son émission hebdomadaire The Full Frontal sur TBS

     

      • The Chance (by Common)
        Artiste HipHop qui diffuse sa musique exclusivement en streaming, il est aussi très investi politiquement et socialement dans la communauté de Chicago, la ville qui l’a vu naître – et il a même offert un million de dollars au système éducatif de la Wind City.

     

      • Ivanka Trump (by Wendy Murdoch): Elle a le mérite de calmer les ardeurs de son père, le président des Etats-Unis, et elle milite pour les femmes aussi

     

    • Jared Kushner (by Henry Kissinger): Riche héritier, passé par Harvard, qui se retrouve conseiller du roi sans aucune expérience que celle de connaître son beau-père et de savoir le raisonner. Il a fait du bon boulot pendant la campagne présidentielle et est considéré comme l’un des architectes de la victoire de Trump.

     

    Les Artistes

      • Jon Legend (by Harry Belafonte)
        Il a remporté l’oscar de la meilleure bande originale avec le film « Selma », c’est aussi un activiste impliqué dans la défense des droits des minorités et contre les violences policières.

     

      • Emma Stone (by Brie Larson)
        Elle vient de remporter un Oscar pour le mitigé LalaLand

     

      • Alicia Keys (by Kerry Washiington)
        Elle a arrêté de se maquiller et a été très critique envers Donald Trump pendant les élections présidentielles. Elle chante très bien aussi et présente « The Voice » sur NBC

     

      • Leslie Jones (by Russel Crowe)
        C’est l’actrice la plus âgée de l’émission satirique de « Saturday Night Live » mais aussi l’une des plus drôles et charismatiques, dont le succès lui a apporté des ennuis l’année dernière lors de la sortie de Ghosbusters – campagne raciste sur Twitter mené par le troll Milo Yiannopoulos. Elle s’est défendue avec humilité.Elle a le rôle principal dans l’un des sketchs les plus drôles de cette saison.

     

    • Sarah Paulson (by Cate Blanchett)
      Elle a remporté un Emmy et Gloden Globe pour sa prestation de Marcia Clark dans « The People v. O.J. Simpson: American Crime Story » et revient chaque année dans « American Horror Story » sur FX

     

     

    Les Leaders

      • Melinda Gates (by Sheryl Sandberg)
        La femme de Bill Gates, présidente de la « Bill & Melinda Foundation ».
        « Son impact se senti pour des générations »

     

      • Tom Perez (by Tim Kaine)
        Le nouveau chef du parti démocrate a tout à reconstruire, doit remobiliser les troupes pour impérativement gagner pour les élections de mi-mandat en 2018

     

      • Elizabeth Warren (by Kamala Harris)
        L’une des figures du parti démocrate et fervente opposante à Donald Trump

     

    • Sandra Day O’Connor (by Sonia Sotomayor)
      La première femme juge de la Cour Suprême des Etats-Unis qui a pris sa retraite en 2006 et aide aujourd’hui à l’insertion des jeunes à travers l’éducation.

     

    Les Titans

      • Jeff Bezos (by Buzz Aldrin)
        Fondateur et président d’Amazon, il a non seulement change la façon de consommer (par internet), il est aussi très actif dans les médias – patron du Washington Post qui cartonne cette année – et avec Amazon médias qui créé beaucoup de séries, films, etc…

     

      • Rebekah Mercer (by Ted Cruz)
        « Une guerrière et une patriote » qui « avec l’aide [de la fortune] de son père » financent la « révolution politique » qui a vu Donald Trump arriver au pouvoir. C’est l’une des grandes copines de Steve Bannon.

     

      • Tom Brady (by Conan O’Brien)
        Il a remporté son cinquième Super Bowl cette année et si vous n’êtes pas de Boston ou de la Nouvelle Angleterre, vous avez des chances de le détester. Il n’a pas d’opinion politique et est marié avec Gisele Bundchen.
        Aucun intérêt en dehors d’un terrain de football.

     

    • Lebron James (by Rita Dove)
      Il a remporté le pari de faire gagner son équipe des Cavaliers de Cleveland l’année dernière en finale NBA contre San Francisco. Lui a des opinions politiques et s’investit dans la communauté de Cleveland.
  • Les Icones

      • Jeanette Vizguerra (by American Ferrara)
        Mme Vizguerra est une immigrée sans papiers qui travaille comme agent d’entretien à Denver dans le Colorado. Elle s’est réfugiée il y a quelques jours avec ses trois enfants dans une église de la ville pour échapper aux forces de l’immigration venues l’arrêter et la déporter.
        Elle est l’emblème de ces millions de personnes qui ont construit une vie meilleure aux Etats-Unis et sont désormais menacés d’expulsion.

        Voir son portrait dans le NYTimes

     

      • Viola Davis (by Meryl Streep)
        C’est la seule Afro-Américaine à avoir été nommée trois fois aux Oscars et elle a remporté son premier cette année, dans un second rôle pour le film « Fences »

     

    • Colin Kaepernick (by Jim Harbaugh)
      Il a voulu mettre à genoux la NFL, le football américain et pourquoi l’Amérique. La Victoire de Trump a rendu son message encore plus important, pas ses résultats sportifs malheureusement et est parti cette année de l’équipe de San Francisco.

Le Kiosque du lundi 3 octobre 2016

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Qui peut bien en vouloir à Trump?
Qui
a bien pu envoyé au New York Times la déclaration d’impôts de Trump?
Les paris sont ouverts sur l’identité de la taupe de cette « surprise d’Octobre » et beaucoup avancent le nom de Marla Maples, la seconde femme de Trump avec qui il a une fille, Tiffany, restée très discrète tout au long de la campagne de son père, contrairement à ses demi-frères et soeur aînés, Donald Jr, Eric et Ivanka. Tout simplement parce qu’elle était mariée avec Trump en 1995, l’année qui figure sur les documents envoyés au New York Times.

Susanne Craig, destinataire de la missive, qui suit le milliardaire américain et ses finances depuis plusieurs années, nous raconte comment est-ce qu’elle a trouvé une enveloppe marron dans la boite aux lettres de son bureau vendredi dernier. Envoyée d’une « Trump Organization », elle a d’abord pensé a un « canular » à cause de la méthode « archaïque » utilisée pour faire parvenir l’un des documents les plus prisés de cette campagne présidentielle.

Un scoop qui a dû faire bien des envieux chez les autres quotidiens du pays qui n’en revenaient toujours pas ce matin: « L’histoire du Times est rare car elle repose « sur une source dont l’identité est inconnue même pour l’organe de presse qui la publie. »
L’entourage de Trump n’a pas nié l’authenticité des documents tout en menaçant de porter plainte contre le quotidien dont le rédacteur-en-chef, Dean Baquet a réaffirmé l’importance « d’informer les électeurs » surtout quand il s’agit « d’un prétendant à la présidence ».

Soutiens à Clinton
Des soutiens supplémentaires pour Hillary Clinton ce weekend, le Chicago Sun-Times parle d’une candidate « eminemment qualifiée » pour assumer les rênes du pays et « éviter un désastre » et Lebron James, la star du basket américain, explique dans une tribune du Ackron Beacon Journal, un quotidien de l’Ohio, qu’elle est la seule « capable de comprendre les problèmes d’un enfant pauvre de Akron [la ville natale de James].
Le Chicago Tribune a lui été raillé pour soutenir Gary Johnson, le candidat libertarien incapable de nommer un leader étranger ou de savoir « ce que signifie » Alep, la ville syrienne.

La peine de mort n’est plus si populaire
Selon le New York Times qui cite un sondage du Pew Research réalisé fin août début septembre, 49% « seulement » des Américains soutiennent encore la peine de mort, moins de la moitié du pays et une première depuis cinquante ans. Ils étaient 80% en 1996.
Une opposition croissante qui vient essentiellement des Démocrates, qui ne seraient plus que 34% à la soutenir contre 72 % chez les Républicains.
La peine de mort, légale dans 31 états aujourd’hui au Etats-Unis dont la Californie, a été suspendue en 1967 avant d’être ré-établie par la Cour Suprême des Etats-Unis en 1977.

Village Voice - Edition du 28 septembre au 04 octobre: "New York Film Festival"
Village Voice – Edition du 28 septembre au 04 octobre: « New York Film Festival »

 

Isabelle Huppert en une de Village Voice
« L’indomptable » Isabelle Huppert en une de Village Voice cette semaine à l’occasion du New York Film Festival qui a lieu du 30 sept. au 16 Oct. et où elle présente deux films, « L’avenir » de Mia Hansen-Løve et « Elle » de Paul Verhoeven

 

Westworld sur HBO
Première de la nouvelle série « Western-Sci-fi » sur HBO qui a reçu un bon accueil critique mais « ne sera pas prochain Game of Thrones » et dont la bande-annonce est ici:


Hamilton sur PBS

Un documentaire très attendu sur la genèse de La comédie musicale « Hamilton » de Lin-Manuel Miranda qui s’est jouée à guichets fermés toute l’année dernière à New York, encensée par les critiques, le président Obama, Clinton, Sanders et tout le gratin politique et médiatique. C’est l’histoire de l’un des pères fondateurs des Etats-Unis, Alexander Hamilton, racontée à la sauce Hip-Hop.
Une occasion pour les nombreux spectateurs qui n’ont pas eu la chance ou les moyens de voir la comédie musicale avec son casting original et son acteur principale, Miranda.
Voici la bande-annonce:

La Une du Jour: Le Cleveland Plain Dealer célèbre son trophée NBA

Couverture du Cleveland Plain Dealer lundi 21 Juin 2016
Couverture du Cleveland Plain Dealer lundi 21 Juin 2016

Il a tenu sa promesse. Et comme le souligne le quotidien de Cleveland ce matin, il est toujours bon d’y croire. Deux après avoir quitté l’équipe des Miami Heat après une défaite en finale contre les San antonios Spurs de Tony Parker et retourner jouer dans l’équipe ou il a débuté, LeBron James a tenu le pari fou de remporter le titre NBA pour son équipe des « cavaliers » et rapporter à Cleveland le premier titre dans un championnat national depuis 1962.
Pour cet évènement qui restera dans l’histoire de la ville de Cleveland, de l’état de l’Ohio, et de la NBA, le Plain Dealer a publié plus de 400 000 copies de son édition d’aujourd’hui – contre les 68 000 quotidiens et organise même une vente sur ebay pour ceux qui n’y auront pas accès aujourd’hui.

Pour d’autres unes concernant la victoire historique des Cavaliers en finale NBA