Le kiosque du 12.06.17: Orlando – la « Dream Team » de Mueller – Le « mini-me » de Trump – Ivanka traumatisée – Uber sans tête – Lily

 

1. Le massacre d’Orlando, un an après

  • Le 12 juin 2016, Omar Mateen, un gardien de sécurité de 29 ans, est entré armé dans un club gay de Orlando en Floride et tué 49 personnes et blessé 58 autres considéré comme un attaque terroriste et un crime haineux: C’est le pire massacre que l’Amérique ait connu et le pire acte de violence envers la communauté homosexuelle.
  • Des commémorations ont lieu très tôt ce matin et toute la journée dans la ville d’Orlando.

 


2. Mueller assemble une Dream Team

    • Robert Mueller, le procureur indépendant en charge de l’enquête du FBI sur d’éventuelles collusions entre l’équipe de Donald Trump et les Russes pendant la campagne présidentielle vient de s’entourer d’avocats spécialisés en droit pénal les plus réputés, expérimentés et respectés du pays, preuve du sérieux avec lequel il entend conduire ses recherches.

 

  • Fox News ne l’entend pas de cette manière: la chaîne d’info est furieuse que ce soit Bob Mueller, un « pote » de trente ans de Jamey Comey, qui reprenne la direction de l’enquête – même si la décision a été prise par le ministre adjoint de la justice, en toute indépendance.

    C’est dangereux, surtout si tu regardes l’expérience des avocats qu’il a recruté. Ce mec a rassemblé une série d’avocats spécialisés dans des affaires criminelles pour enquêter sur l’administration Trump.

     

   

 

 

 


3. Dan Scavino, le « mini-me » de Trump

 

Twitter

 

    • Il est méconnu du public mais on peut le lire tous les jours sur les réseaux sociaux officiels de la Maison Blanche et du président: Dan Scavino, officiellement « responsable des médias sociaux de la Maison Blanche et assistant du président » et … son ancien caddie.

 

    • C’est un proche de Donald Trump depuis presque trente ans, qui a participé à toute la campagne électorale, dans laquelle il tenait également les reines des médias sociaux pour le candidat – autant dire qu’il l’a aidé à être élu, en enchaînant notamment les polémiques – il est l’auteur de ce tweet malheureux qui présentait une étoile de David à côté du visage d’Hillary Clinton au dessus de la mention « candidate la plus corrompue »

 

    • Il est le seul à la Maison Blanche à encourager aujourd’hui son boss à twitter tout ce qui lui passe par la tête, et quand le président décide d’être discret, c’est son lieutenant qui prend la relève sur son compte Twitter professionnel, et de manière plus agressive sur son compte personnel

 

    • Il est le seul à taper les tweets du président si besoin est – on peut reconnaître les similitudes entre les tweets du président et celui de son ancien caddie.
      Surtout il est l’auteur de ces vidéos parfois très simplistes et dramatiques sur les programmes, argumentaires et les succès de la Maison Banche postées sur les comptes officiels.

 

    • Il a été reconnu coupable de violation du Hatch Act, qui interdit toute activité politique d’un officiel de la Maison Blanche, en souhaitant la défaite de Justin Amash dans les primaires républicaines du 3ème district de l »Etat du Michigan début avril.

 

 

 


4. Ivanka traumatisée et Donald Jr « Trumpé »

 

The Drudge Report

 

    • Son père en a fait la pub ce matin sur Twitter: Sa fille Ivanka était l’invitée de l’émission matinale préférée de la Maison Blanche, Fox & Friends, sur l’inévitable Fox News pour se plaindre de Washington et des attaques dont était l’objet l’administration Trump:

      C’est difficile et je ne m’attendais pas à autant de méchanceté.
      C’est une expérience très intense même si je sais que ça n’allait pas être facile. Mon père et son administration veulent transformer les choses en plus grand, en plus audacieux, et on veut bousculer le statu quo. Donc je ne m’attendais pas à quelque chose de facile, mais j’ai été choquée personnellement par le flot et l’intensité des attaques.
      Mais j’essaye de rester concentrée et de ne pas écouter les rumeurs.

       

    • Concernant l’audition de James Comey, elle adopte la ligne familiale qui consiste à répéter – jusqu’à ce que les gens y croient – que le directeur du FBI a disculpé le président jeudi dernier, même s’il l’a traité de « menteur »

 

  • Son frère, Donald Jr, invité du juge Jeannine Pirro sur Fox News hier, a involontairement corroboré les propos de James Comey:

    Vous connaissez mon père depuis longtemps et quand il vous dit de faire quelque chose, il n’y a pas de place au doute. C’est pas: « J’espère parce que nous amis. C’est j’espère que ça arrive, mais il faut que tu le fasses! C’est exactement ce qu’il a dit à Comey;

 


5. Uber sans tête?

    • Partira, Partira pas? Le conseil d’administration de Uber doit discuter cette semaine de la suspension provisoire du fondateur et actuel CEO, Travis Kalanick, 40 ans, qui est devenu en quelques mois le chef d’entreprise le plus détesté des Etats-Unis, et qui a entraîné avec lui sa compagnie, évaluée à 68 milliards de dollars.

 

    • Les articles et portraits du CEO qui se succèdent dans la presse ces dernières semaines offrent un visage détestable de l’entrepreneur. 

 

  • La compagnie et son fondateur enchaînent les déboires et crises depuis des mois, souvent auto-infligées:
    • En février dernier, une ancienne employée de Uber, Susan J. Fowler publie sur son blog le récit de son « année très, très étrange » passée à Uber, le harcèlement sexuel dont elle a été victime et que « la direction a systématiquement ignoré » malgré les plaintes.
    • Le New York Times a révélé en mars dernier l’utilisation d’un logiciel pour échapper aux autorités et aux régulateurs et pénétrer un nouveau marché où leurs services étaient interdits et qui a déclenché Une enquête fédérale
    • Une vidéo de Kalanick qui réprimande l’un de ses chauffeurs a fait le tour d’internet
    • Google a porté plainte en février contre Uber pour vol de technologies utilisées dans ses voitures sans chauffeurs.
    • La semaine dernière, Recode a révélé que Eric Alexander, le chef des opérations en Asie, avait été viré après avoir obtenu le dossier médical d’une cliente violée par un chauffeur de la compagnie en Inde en 2014 qu’il a partagé avec Kalanick. Ces derniers pensaient que l’agression avait été orchestrée par le rival de Uber en Inde, Ola.
    • Recode a également publié un email de Kalanick daté de 2013 dans lequel il encourage se employés à la débauche lors d’un séjour d’entreprises à Miami.
    • Enfin Uber a perdu trois milliards de dollars l’année dernière

     

  • La compagnie n’a ni COO (Chief Operating Officer), ni CFO (Chief Financial Officer), ni CMO (Chief Marketing Officer) alors que beaucoup de dirigeants sont épuisés et certains vont être virés après les résultats de l’enquête de Eric Holder sur l’entreprise, approuvée par le conseil d’administration.
    • Rachel Holt, la directrice des opérations pour l’Amérique du nord pourrait prendre la relève
    • Le conseil pourrait également décider de mettre en place un comité chargé de gérer la compagnie plutôt qu’une seule personne
    • Certains membres du conseil d’administration pourraient prendre temporairement les rênes, comme Arianna Huffington par exemple

 


6. Première pour Lily

 

 

 

    • The Lily, en référence au premier quotidien américain féministe créée en 1849 par Amelia Bloomer, est le dernier projet du Washington Post pour attirer les « Millenials ». Il s’agit d’un site internet d’actualités, thelily.com écrit par des jeunes femmes et qui leur est destiné (également disponible sur Medium), d’une newsletter féministe en début et fin de semaine « intelligente, rigolote et originale » dont la première a été envoyée ce matin, d’une page Facebook (près de 190 000 abonnés) et d’un compte Instagram

 

    • Le graphisme du site est élégant, en noir et blanc, et aborde des sujets féminins, dans le but « d’informer et d’inspirer, d’offrir des voix et des perspectives différentes sur tous les sujets d’actualité, de politique, de genre, d’égalité, de santé, de culture et témoignages.
      On trouve pas mal de sujets pratiques concernant le travail, la maternité, la santé (les femmes et l’alcool, la dépression) pour les jeunes femmes actives.

 

    • Les quatre journalistes et deux directrices artistiques ont été recrutées en interne au sein du Washington Post et publient une dizaine d’articles par jour avec chacune une illustration spécifique, également utilisé par l’unique sponsor du site, JP Morgan Chase, mentionné en tête du site et dans des « native ads ».

 

  • Pour plus d’infos, voir l’article de Digiday

 

 


Le reste de l’actualité

    • Gianforte, le nouveau Représentant républicain du Montana qui a tabassé un journaliste du Guardian la veille de son élection (et de sa victoire) a été condamné à quatre jours de prison en quarante heures de travaux d’intérêts général.

 

    • Jeff Sessions, le ministre de la justice américain témoignera demain en public devant le Senate Intelligence Committee en public pour répondre aux questions concernant ses contacts avec des représentants russes pendant la campagne présidentielle. – Politico

 

  • Le président Trump donne à Priebus [son secrétaire de cabinet] jusqu’au 4 juillet pour résoudre les problèmes de la Maison Blanche sans quoi « il sera remplacé par du sang neuf » affirme Politico hier soir.Les propos ont été bien évidemment démentis par le porte parole, Sean Spicer.

 

 


Couverture du Jour

    • Celle du Foreign Affairs consacrée à la politique étrangère américaine, bouleversée par la nouvelle administration qui adopte désormais la ligne dite « America First »: la recherche de l’intérêt du pays avant celui des autres ou d’un ordre international.

 

    • Certes, les promesses de campagne dans le domaine sont plus conventionnelles mais pour achever des succès diplomatiques, les Etats-Unis ont besoin d’une stratégie mondiale et régionale et pas des improvisations de dernières minutes ou ni des tweets controversés.

 

 

 

Couverture du 6 Juin 2016: The New Yorker

Couverture du New Yorker. Edition du 27 juin 2016
Couverture du New Yorker. Edition du 27 juin 2016

En hommage aux victimes du massacre d’Orlando et pour fêter la Gay Pride qui aura lieu ce dimanche à New Yorker, une belle couverture du New Yorker