26.10.17

 

 

1. Les filles de Boko Haram

 

 

 

 

  • Culottée, la une du Monterey County Weekly sur cet « investisseur qui saigne à blanc et ruine votre quotidien », le Monterey Herald, un quotidien du comté de Monterey en Californie.
    En 2013, la compagnie mère du Monterey Herald, MediaNews Group a fusionné avec 21st Century Media pour devenir Digital First Media, l’un des plus importants groupes de presse américains, et accusé depuis d’avoir « fermé ou radicalement réduit des journaux importants comme Oakland Tribune, le San Jose Mercury News, St Paul Pioneer Press et The Denver Post ». The Monterey Herald

 

 

  • Amazon Key, c’est le nouveau gadget du géant de la vente en ligne qui permet aux livreurs Amazon de déposer les produits Amazon directement chez vous – et éviter de vous faire voler votre colis laissé devant chez vous ou d’attendre des plombes à la poste pour le récupérer. Grâce à une technologie reliant une serrure intelligente (« smart lock ») et une caméra Amazon au dessus de votre entrée (Amazon Cloud Cam), vous pouvez être livré en toute sécurité même si vous n’êtes pas là.
    Le service débute le 8 novembre dans plusieurs villes des Etats-Unis. – The Verge

 

 

  • Trois semaines après la pire fusillade de l’histoire des Etats-Unis – 58 morts et plus 500 blessés en dix minutes – les parlementaires républicains refusent d’interdire les “bump stocks”, cet outil qui transforme un fusil en arme automatique, utilisée par le meurtrier, Stephen Paddock, sous prétexte qu’il n’appartient pas au Congrès de légiférer sur les armes. The NY Daily News

 

 

 

2. TRUMPLANDIA: Une réisistance inutile

 

  • Trump a qualifié de « disgrâce » l’implication du Comité Nationale Démocrate dans le fameux dossier sur Trump et la « golden shower » publié par Buzzfeed au début de cette année. 

 

  • Malgré les récentes attaques de McCain, Flake et Corker, le parti républicain n’a jamais été aussi « uni » a tweeté ce matin Donald Trump juste avant d’annoncer le vote du budget devant la Chambre des Représentants. – The New York Times


    Il ne fait aucun doute que Trump et ses confrères ont essayé de se débarrasser de Flake parce qu’il a été critique envers lui. On s’attend à ce genre de vanité de la part de Trump – c’est sa marque de fabrique et elle lui appartient – mais pas de la part d’élus [Kelly Ward] ou de commentateurs [Laura Ingraham, Sean Hannity, Steve Bannon] – The Weekly Standard

    Mais les Républicains de Washington ont décidé de riposter contre les attaques et menaces répétées de Bannon qui veut remplacer les élus du parti avec ses propres candidats d’extrême droite aux prochaines élections de 2018 et … détruire Mitch McConnell, le chef de la majorité au Sénat. L’intéressé va utiliser les millions de dollars du Senate Leadership Fund pour tenter de discréditer Bannon sur ses positions populistes, voire racistes et soutenir des candidats « modérés » – The Washington Post

 

  • Pour Jonathan Tobin de National Review, les Républicains vont devoir choisir entre critiquer Donald Trump et faire le jeu des Démocrates ou la fermer et essayer de faire passer le programme conservateur du parti en coopérant avec l’administration. C’est la raison pour laquelle, selon lui, la « résistance républicaine » est une cause perdue, et les républicains resteront du côté du président
    * « Jeff Flake and the republican Resistance »National Review

 

 

 

3. La liste des SHITTY MEDIA MEN 

 

 

 

  • Depuis les révélations sur le producteur Harvey Weinstein il y a trois semaines dans le New York Times, il n’y a pas eu une journée sans que de nouvelles victimes témoignent et que des têtes tombent: Roy Price (Amazon), Lockhart Steele (Vox), Leon Wieseltier (ancien rédacteur en chef de New Republic), Chris Savino (créateur de « Bienvenue chez les Loud »), John Besh (un chef renommé).
    Hier c’est Mark Halperin, un consultant politique dans l’émission Morning Joe sur MSNBC et producteur du reality show politique « The Circus » a été mis sur la touche après avoir été accusé de harcèlement sexuel par cinq femmes lorsqu’il travaillait pour ABC au début des années 2000. – CNN

 

  • Mark Halperin figurait sur la « SHITTY MEDIA MEN », un Google Doc créé après le scandale Weinstein par des femmes journalistes qui recense tous les hommes puissants et importants de cette industrie accusés de harcèlement sexuel. Les témoignages dénoncent des « flirts », des « déjeuners bizarres » mais aussi des violences physiques et viols. Buzzfeed
    La liste n’a pas été publiée pour des raisons évidentes même si la plupart des rédactions en ont une copie.
    Mike Cernovitch, le blogger d’extrême droite, lui-même accusé de viol dans le passé, a une copie de cette liste qu’il a refusé de publier « sans donner un droit de réponses aux accusés ».
    Résultat: Il s’est complètement accaparé une initiative lancée par des victimes de harcèlement sexuel pour dénoncer le pouvoir des puissants.

 

  • Essai très intéressant de Brit Marling sur « la difficulté de négocier avec les forces invisibles du privilège et du pouvoir dans les expériences sexuelles » et comment il est parfois difficile pour une femme de savoir dire non dans une culture qui nous a appris à ne pas avoir confiance en nous, ou à nous juger à travers le regard de l’homme. »
    « Harvey Weinstein and the Economics of Consent » The Atlantic

 

  • La carrière de Lisa Bloom, ancienne avocate de Weinstein et championne du droit des femmes, qui a essayé tant bien que mal de défendre son client jusqu’à ce qu’elle l’abandonne et s’excuse publiquement, en a pris un sacré coup et elle le mérite. The Daily Beast

 

 

 

 

4. ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE

 

  • Yashar Ali est la nouvelle coqueluche de Twitter: Avec 185 000 abonnés, des scoops à la pelle (de Fox News à Harvey Weinstein), une reconversion dans le journalisme après une carrière politique du côté démocrate. Son portrait dans Buzzfeed News

 

  • En attendant que les Archives Nationales américaines publient sur leur site internet les derniers documents confidentiels sur l’assassinat de Kennedy, un bon recap du Washington Post

 

  • Le dessin d’une boite de Kellog’s représentant un mall rempli de corn pops où l’agent d’entretien est le seul « brown » a été taxé de raciste et la marque de céréales a du s’excuser et modifier le dessin. – USA Today

 

  • Steven Seagal, l’acteur américain spécialisé dans les Arts martiaux avant de se lancer dans le bouddhisme, de prendre quelques kilos et d’adopter la nationalité russe avec son pote Poutine, est devenu un « vrai vilain » façon James Bond. Hier sur la télé britannique, il a critiqué la protestation pacifique des joueurs de football, les supporters d’Obama et défendu Trump et la Russie – The Daily Beast

 

 

5. LA COUV

  • Depuis la campagne présidentielle, les designers ont redoublé de créativité et d’intelligence pour tenter d’expliquer cette nouvelle ère Trump et produire des couvertures toujours plus belles, pertinentes et drôles. Merci!En parlant de couvertures, le directeur de la création de The Atlantic nous explique comment créer une bonne couverture sur Trump et son administration. TOP.
    « The Art of the Trump Cover »